Rentrée scolaire : le protocole sanitaire est-il suffisant ?

·1 min de lecture

Les professeurs ne seront pas dans les salles de classe avant le 1er septembre prochain, mais les syndicats étaient mercredi matin avec le ministère de l’Education nationale en visioconférence. Rentrée en présentiel, aération renforcée et fermeture des classes dès le premier cas de Covid dans les écoles primaires, Jean-Michel Blanquer a annoncé dimanche que le niveau 2 du protocole serait activé mercredi prochain. Pour les syndicats, ce n’est pas assez, notamment pour la cantine où les mesures de distanciation ne sont pas renforcées.

Le vaccin obligatoire pour les professeurs ? "C’est une question de temps"

Mais le ministre de l’Education nationale a tranché : il s’en tiendra au niveau 2 du protocole sanitaire et privilégie ainsi l’enseignement en présentiel. Une priorité saluée par Gilles Demarquet, le président de l’Association de parents d’élèves de l’enseignement libre (Apel). "L'un des objectifs est quand même de maintenir l'école ouverte. Ça reste pour nous une nécessité à la fois pour l'équilibre des jeunes et pour la continuité de l'apprentissage", défend-il au micro d’Europe 1.

>> LIRE AUSSIRentrée : l’agacement des professeurs qui ont appris le protocole sanitaire par la presse

De son côté, le professeur santé publique au CHU de Lille Philippe Amouyel, est dubitatif. "Ces mesures sont claires mais il va falloir voir maintenant comment elles sont appliquées", déclare-t-il sur Europe 1. "Le foyer de prolifération du virus va se retrouver chez les personnes le...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles