Rentrée scolaire : contractuels recrutés, «absences frictionnelles»... Ndiaye fait le point

© Frederic Petry / Hans Lucas / Hans Lucas via AFP

La rentrée scolaire a été "bonne", a jugé le ministre de l'Éducation nationale Pap Ndiaye  lundi, annonçant par ailleurs que 4.500 contractuels supplémentaires ont été recrutés pour faire face à la pénurie de nouveaux enseignants. "La rentrée a été bonne (...) la rentrée s'est bien passée", a affirmé le ministre sur franceinfo , en réfutant les constats alarmistes et les chiffres avancés par le principal syndicat enseignant du second degré.

4.500 nouveaux professeurs contractuels

Le Snes-FSU a avancé la semaine dernière qu'il manquait au moins un professeur sur un poste fixe dans 62% des établissements sur un échantillon de 554 établissements. Ce ne sont "pas des chiffres que je confirme", a-t-il commenté, concédant cependant quelques "absences frictionnelles", "des problèmes à régler" : "c'est de la dentelle dont s'occupent les rectorats".

>> LIRE AUSSIRentrée : «Le recrutement des contractuels ne peut pas pallier» le manque d'enseignants

 

Pour faire face à la pénurie de nouveaux enseignants et assurer sa promesse d'un professeur devant chaque classe à la rentrée scolaire, Pap Ndiaye a indiqué que 4.500 nouveaux professeurs contractuels avaient été recrutés pour cette année scolaire, sur un total de 35.000 personnels non-titulaires employés par l'Éducation nationale. "Moins de contractuels, c'est notre objectif", a cependant avancé le ministre de l'Éducation nationale qui a précisé qu'un concours de recrutement exceptionnel aurait lieu au printemps de 2023 pour le ...


Lire la suite sur Europe1