Rentrée scolaire 2021: Blanquer vise 600.000 tests salivaires par semaine

·4 min de lecture

Jean-Michel Blanquer a donné sa traditionnelle conférence de presse de rentrée et donné notamment des précisions sur le protocole sanitaire qui sera déployé dans les établissements.

ÉDUCATION - Le ministre de l’Education Jean-Michel Blanquer a présenté ce mercredi 26 août la rentrée scolaire de l’année 2021-2022, une nouvelle fois chamboulée par le Covid-19. À une semaine du retour en classe des élèves le jeudi 2 septembre, le ministre était particulièrement attendu sur le protocole sanitaire de niveau 2 qui est loin de faire l’unanimité. 

Lors de sa conférence de presse, Jean-Michel Blanquer a cependant évoqué la mise en place d’une campagne sur la laïcité dans les écoles, “pour que tous les élèves puissent avoir à la fois une information, une formation et une sensibilisation au fait que c’est la laïcité qui nous permet de vivre ensemble avec nos diversités, avec nos particularités mais surtout avec le respect de chacun”.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Le ministre est ensuite entré dans le vif du sujet sur la situation sanitaire et l’impact sur l’éducation. 

“Nous sommes en période de crise et ce depuis 18 mois”, a-t-il rappelé, se félicitant cependant d’avoir “maintenu l’école ouverte au maximum”. Réaffirmant son choix d’un protocole de niveau 2, Jean-Michel Blanquer a souligné qu’“il n’y avait aucune raison de reporter la rentrée” en métropole. “Le report de la rentrée est une mesure qu’il ne faut prendre que dans des cas extrêmes”, a-t-il insisté, alors que les élèves antillais et certains élèves guyanais ne reprendront finalement les cours que le 13 septembre. 

À ce sujet, il a assuré que la rentrée à La Réunion et à Mayotte a eu lieu “et cela s’est bien passé. Il y avait ce matin 0,2% des écoles fermées à La Réunion”. 

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Objectif 600.000 tests salivaires par semaine


Rappelant l’importance des gestes barrière, le ministre a annoncé viser “au moins 600.000 tests salivaires par semaine, dans le premier degré” pour le dépistage. 

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Quant à la vaccination des élèves, il a précisé qu’actuellement, 57% des 12-17 ans sont vaccinés selon ses informations. “Nous avons travaillé à la programmation de la vaccination dans nos établissements de sorte que, pour tous les collégiens et lycéens de plus de 12 ans, une proposition vaccinale soit faite au plus près du terrain”. 

En ce qui concerne les enseignants, le ministère de l’Éducation nationale a demandé un sondage à l’institut de sondage Ipsos sur le taux de vaccination des professeurs. Selon ce dernier, 89% d’entre eux se déclarent entièrement vaccinés (78%) ou en cours de vaccination (11%).

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Enfin, Jean-Michel Blanquer s’est adressé à “tous ceux qui analysent les politiques publiques”. “Regardez les six derniers mois [...] Nous n’avons pas été parfaits mais nous devons être fiers du fruit de ce travail d’équipe: nous avons gardé les écoles ouvertes”, a-t-il rappelé.

“Ceux qui émettent des craintes actuellement, sont les mêmes qui avaient des craintes en janvier. [...] Bien sûr nous rencontrerons des difficultés mais nous nous mettons en situations de gérer, de piloter. Bien sûr il y a aura des nouvelles mesures à venir en fonction de la situation. Mais la situation n’est pas la même: le vaccin confère plus de sérénité”, a-t-il conclu. 

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

Ce contenu peut également vous intéresser :

undefinedundefined

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles