Rentrée politique des Républicains : entre Ciotti et Pradié, la crainte d'une guerre interne

© MAGALI COHEN / HANS LUCAS / HANS LUCAS VIA AFP

Les rentrées politiques se poursuivent. C'est ce samedi au tour des Républicains rassemblés à Angers à l'initiative des jeunes LR, à un mois de l'élection du futur président du parti. Top départ dans quelques heures du campus des jeunes LR qui fait en réalité office de rentrée des Républicains. Car tous les pontes du parti seront présents, de Nadine Morano à François-Xavier Bellamy en passant par Michel Barnier ou David Lisnard . Avec en réalité une seule question en tête : qui pour prendre la tête des Républicains ?

Éviter le "face-à-face"

 

Après Eric Ciotti , c'est Bruno Retailleau qui s'est déclaré candidat vendredi. Le très modéré secrétaire général du parti, Aurélien Pradié, devrait également annoncer sa candidature dans quelques jours. Ils seront tous les trois présents ce week-end. Dans une déclaration au Figaro, Bruno Retailleau expliquait qu'il veut être candidat parce qu'il ne veut pas d'un affrontement des deux lignes opposées, Pradié, Ciotti. "Cette élection ne doit pas se transformer en un face à face entre deux camps qui joueraient la surenchère dans notre état de faiblesse, un choc frontal pourrait nous briser", a-t-il déclaré dans le journal.

 

>> Retrouvez le journal de la mi-journée week-end en podcast et en replay ici

Dans la foulée de la déclaration de candidature du sénateur de Vendée, une tribune a été publiée vendredi soir en soutien à Eric Ciotti, signée par plus de 500 jeunes du parti. C'est une guerre des nerfs entre deux hommes qui, sur le ...


Lire la suite sur Europe1