Pour la rentrée politique, Jean-Luc Mélenchon prévoit une « bataille générale » contre l’exécutif

© Alain ROBERT/SIPA

La rentrée politique approche et les échanges tendus devraient également reprendre entre les parlementaires. Jean-Luc Mélenchon semble prêt à mener des débats encore plus musclés face au gouvernement d’Élisabeth Borne. Après deux mois d’absence, le leader de La France insoumise (LFI) a fait son retour dans les « Amphis d’été » du parti d’extrême gauche, organisés du 25 au 28 août à Châteauneuf-sur-Isère dans la Drôme. Ce vendredi, lors d'un point presse relayé par l'AFP, Jean-Luc Mélenchon a promis « la bataille générale » face à l’exécutif.

Lire aussi - La députée Clémentine Autain veut du changement au sein de La France insoumise

« Un compte à rebours de la dissolution »

L’ex-candidat à l’élection présidentielle a prévenu qu’il n’y aurait « pas d'arrangement possible » entre la coalition présidentielle et LFI. Jean-Luc Mélenchon a encore accusé la macronie de vouloir être « frontale » et de compter « gouverner à coups de 49.3 » - même si elle est forcée de trouver des compromis avec l’opposition faute de majorité absolue. 
À l’Assemblée, « la vie politique française est un compte à rebours de la dissolution », a jugé l’insoumis. D’après lui, « le seul moyen que le gouvernement a d'y échapper est de faire alliance avec Les Républicains ». Au contraire, Jean-Luc Mélenchon s’est dit « fier de voir que les 17 députés insoumis (de la précédente législature) se soient multipliés jusqu'à 75 », lors des dernières élections législatives en juin dernier. Un scrutin qui n’était « pa...


Lire la suite sur LeJDD