Pour sa rentrée, Laurent Wauquiez appelle à préparer "le grand rendez-vous de 2027"

Le président LR de la région Auvergne-Rhône-Alpes, Laurent Wauquiez, à Mont-Mezenc (Haute-Loire), ce 28 août 2022. - BFMTV
Le président LR de la région Auvergne-Rhône-Alpes, Laurent Wauquiez, à Mont-Mezenc (Haute-Loire), ce 28 août 2022. - BFMTV

Le président LR de la région Auvergne-Rhône-Alpes, Laurent Wauquiez, a appelé ce dimanche à préparer "le grand rendez-vous de 2027" en énumérant un discours de la méthode lors de sa traditionnelle rentrée au pied du Mont-Mezenc (Haute-Loire).

"Ma conviction est que nous avons une mission: préparer dès aujourd'hui l'après-Macron", a martelé l'élu qui a décidé de ne pas se lancer dans la course à la présidence des Républicains, sans pour autant renoncer à la présidentielle.

"Nous devons prendre de la hauteur. C'est une tâche immense à laquelle je veux me consacrer entièrement: se remettre en question, plonger dans le pays profond, renouer le fil de la confiance qui a été perdu, mobiliser les forces du sursaut pour réussir le grand rendez-vous de 2027", a-t-il ajouté.

"C'est avec autorité qu'il faudra arrêter l'immigration de masse"

"Et il faut se préparer dès maintenant", a souligné Laurent Wauquiez, en promettant de ne pas avoir "l'intention de (s')enfermer dans une tour d'ivoire", mais en appelant à "sillonner le pays, écouter pour trouver les idées neuves dont nous aurons besoin".

Dans une référence assumée au titre d'un ouvrage de Michel Houellebecq, l'ex-patron de LR a déploré la "soumission" du politique et dénoncé "une minorité de technocrates, de juges, de minorités agissantes qui ont mis la mains sur le pays", ainsi que les "allocations à tout va".

Laurent Wauquiez a encore balayé des thématiques qui lui sont chères: "remettre le travail au coeur de la société française", "plus de frontières pour mieux protéger" ou "retrouver le sens du respect (...), ce qui implique de restaurer l'autorité".

Sur ces sujets, le président d'Auvergne-Rhône-Alpes a remercié Éric Ciotti, présent à ses côtés: "Oui, tu as raison, c'est avec autorité qu'il faudra arrêter l'immigration de masse", a notamment glissé Laurent Wauquiez au député des Alpes-Maritimes, par ailleurs candidat à la présidence de LR, en suscitant une salve d'applaudissements.

Pousser la droite à se saisir de "nouveaux thèmes"

Autre prétendant à la tête du parti présent à la marche auvergnate, Serge Grouard, ainsi qu'Othman Nasrou, même si ce dernier ne s'est pas encore officiellement lancé dans la course.

Devant eux, le patron d'Auvergne-Rhône-Alpes a plaidé pour que la droite "se saisisse de nouveaux thèmes", tels les services publics ou l'environnement, en promettant "une écologie positive, qui aide les Français plutôt que les punir".

"Voilà ce que nous allons faire, reconstruire", a-t-il encore harangué, en jurant d'y "consacrer toute (son) énergie et toute (sa) détermination, plus fortes que jamais". "Rien n'est jamais écrit pour les âmes déterminées et les esprits courageux", a-t-il encore fait valoir au sommet du Mont-Mézenc lors de son discours, un rituel estival qu'il avait instauré en 2012.

Article original publié sur BFMTV.com