Rentrée : que dit la loi sur le télétravail en entreprise ?

·1 min de lecture

La reprise sera-t-elle en présentiel ou en télétravail ? Pour de nombreux salariés, la question plane quelques jours avant le retour des vacances. Cette année, la pandémie de coronavirus a accéléré la mise en place du travail à distance dans les entreprises privées comme dans la fonction publique. Mais aujourd'hui, que dit la loi sur le sujet ? Europe 1 décrypte pour vous les règles du télétravail.

"L’impatience des salariés à basculer dans ce nouveau modèle d'organisation"

Dans le public ou dans le privé, les règles concernant le télétravail diffèrent. Les fonctionnaires sont obligés de rester au moins deux jours en télétravail par semaine et pas plus de trois jours en présentiel. Dans le privé, il n'y a plus vraiment de règles, le gouvernement a redonné la main aux entreprises. Et la plupart s’organise : près de 20.000 accords de télétravail ont été signés ces derniers mois.

>> Retrouvez la matinale du jour en replay et en podcast ici

"Au regard de la loi, rien n'oblige une entreprise à décider de mettre en place du télétravail ou pas", confirme Benoît Serre, le vice-président de l'Association nationale des DRH. Certaines entreprises décident alors de ne pas prévoir de télétravail du tout. Mais pour Benoît Serre, il faut alors qu’elles le justifient "non pas sur un plan légal, mais simplement pour que les salariés l'acceptent". "Il y a une sorte d'impatience des salariés à basculer dans ce nouveau modèle d'organisation du travail. Elle n’est pas forcément compatible a...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles