Rentrée contrariée pour les Bleus, accrochés par la Bosnie

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·2 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Opposée à la Bosnie pour les qualifications au Mondial-2022, l'équipe de France de football est loin d'avoir trouvé le "nouvel élan positif" voulu par le capitaine Hugo Lloris, deux mois après son échec à l'Euro.

Les Bleus ont raté leur rentrée mercredi à Strasbourg contre la Bosnie-Herzégovine (1-1), un accroc sur la route des qualifications au Mondial-2022 avec des conséquences certes limitées sur le plan comptable, mais qui ravive le souvenir douloureux de l'Euro manqué. Peu inspirés en attaque, parfois inquiétants en défense, indisciplinés à l'image de Jules Koundé exclu rapidement en seconde période, les Bleus sont loin d'avoir trouvé le "nouvel élan positif" que le capitaine Hugo Lloris était venu chercher en Alsace deux mois après l'échec continental.

Avant d'aller à Kiev samedi, l'équipe de France conserve cependant la tête du groupe D avec huit points en quatre matches, devant l'Ukraine (4 pts en 4 matches) qui a subi un accroc mercredi au Kazakhstan (2-2). La Finlande, son adversaire mardi à Lyon, compte deux points après deux rencontres disputées. Dans un stade de la Meinau à guichets fermés, avec 21.750 spectateurs recensés, les champions du monde ont peiné à se montrer dangeureux face au bloc à cinq défenseurs de la Bosnie, déjà difficile à manoeuvrer fin mars à Sarajevo (1-0).

Sans grande idée offensive, ils s'en sont remis aux longs ballons de Paul Pogba (4e, 8e, 14e, 20e, 68e), principalement pour Karim Benzema et Kylian Mbappé, auteur par ailleurs d'un poteau sortant dans un angle très fermé (27e) et de deux actions où il a réclamé en vain un penalty (21e, 59e). Surtout, ils ont de nouveau affiché une fébrilité inquiétante en défense, leur point faible à l'Euro avec six buts encaissés en quatre matches, dont la moitié durant le huitième de finale perdu aux tirs au but contre la Suisse (3-3, 4-5 tab).

Encore menés

Cela s'est traduit par de trop nombreux coup francs concédés, face à un spécialiste de l'exercice:(...)


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles