Rentrée: pour Blanquer, l'augmentation des contaminations à l'école est "un des scénarios possibles"

·2 min de lecture
Jean-Michel Blanquer lors de sa conférence de presse de rentrée le 26 août 2021 à Paris - Christophe ARCHAMBAULT © 2019 AFP
Jean-Michel Blanquer lors de sa conférence de presse de rentrée le 26 août 2021 à Paris - Christophe ARCHAMBAULT © 2019 AFP

"Je pense qu'il faut rester serein". A la veille de la rentrée des classes, alors que le SARS-CoV-2 circule toujours, le ministre de l'Education Jean-Michel Blanquer a assuré sur France Inter ce mercredi que ce qu'il "fallait d'abord avoir, c'est un sentiment de sérénité", bien que la remontée des contaminations à l'école avec la rentrée est "un des scénarios possibles, évidemment".

"Finalement on a un handicap supplémentaire et un atout supplémentaire dans cette rentrée: d'un côté le variant Delta qui est plus contagieux, et de l'autre le vaccin que nous n'avions pas auparavant", a-t-il détaillé, donc "il est possible qu'il y ait une augmentation des contaminations".

L'école, "pas un lieu spécifique de contamination"

La circulation du Covid-19 à l'école fait partie des craintes de cette rentrée. Lila Bouadma, réanimatrice à l'hôpital Bichat (Paris) et membre du Conseil scientifique, avait déclaré sur notre antenne vendredi dernier:

"On pense qu'il y aura 50.000 contaminations d'enfants par jour à la rentrée scolaire ou après la rentrée scolaire, c'est colossal".

Le ministre de l'Education se fait plus optimiste, et sans donner de chiffres sur les contaminations, met en avant l'exemple de l'Île de la Réunion, dont les écoliers ont fait leur rentrée il y a 15 jours.

"Nous avons appliqué le protocole numéro 2 comme nous allons le faire en métropole, on a un taux de vaccination qui est plutôt bon mais quand même moins bon qu'en métropole, et aujourd'hui on a moins de 0,2% des classes fermées 15 jours après la rentrée", a-t-il assuré."Je n'ai jamais dit que le virus s'arrêtait à la porte de l'école", a souligné le ministre au cours de l'interview, "par contre j'ai toujours dit que ce n'était pas un lieu spécifique de contamination, je dirais même plus que c'est un lieu moins contaminant que d'autres parce qu'on y respecte davantage les gestes barrières".

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles