Les renseignements canadiens enquêtent sur des menaces de mort venues du régime iranien

Le Parlement canadien à Ottawa, le 2 octobre 2017. - LARS HAGBERG / AFP

Le Service canadien du renseignement de sécurité a fustigé des "activités hostiles" qui "sapent la sécurité du Canada et des Canadiens".

L'agence canadienne des renseignements a indiqué vendredi enquêter sur des menaces de mort crédibles émises par l'Iran contre des personnes au Canada, une semaine après des accusations similaires du Royaume-Uni.

"Le SCRS (Service canadien du renseignement de sécurité, ndlr) enquête activement sur plusieurs menaces de mort émanant de la République islamique d'Iran, sur la base d'informations crédibles", a indiqué Eric Balsam, porte-parole de cette agence.

Puis de souligner : "Ces activités hostiles et interférences étrangères sapent in fine la sécurité du Canada et des Canadiens, ainsi que nos valeurs démocratiques et notre souveraineté".

Ces enquêtes, sur lesquelles Eric Balsam n'a pas donné de détails, sont menées avec l'aide de partenaires internationaux.

Menaces similaires contre des journalistes anglais

Le SCRS est conscient que l'Iran surveille et intimide des personnes au Canada, dont des personnes issues de la diaspora iranienne, afin de "réduire au silence ceux qui dénoncent ouvertement" le régime, a-t-il ajouté.

Le gouvernement britannique a accusé il y a une semaine l'Iran d'avoir proféré des menaces de mort à l'encontre de journalistes basés au Royaume-Uni.

"J'ai convoqué le chargé d'affaires iranien aujourd'hui après que des journalistes travaillant au Royaume-Uni ont été l'objet de menaces de mort en provenance d'Iran", avait tweeté le ministre britannique des Affaires étrangères James Cleverly.

Une chaîne de télévision en persan basée à Londres - Iran International - avait rapporté quelques jours plus tôt que deux de ses journalistes travaillant au Royaume-Uni avaient reçu des menaces de mort de la part des Gardiens de la Révolution, l'armée idéologique de Téhéran.

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - Mansour Bahrami : "Les Iraniens arrivent à une situation où il vaut mieux mourir que vivre. Ils se sacrifient pour ceux qui restent"