Pour le renseignement américain, Poutine se prépare à un long conflit en Ukraine, au-delà du Donbass

“Nous pensons que le président Poutine se prépare à un conflit prolongé en Ukraine, durant lequel il compte toujours atteindre ses objectifs au-delà du Donbass.” Devant la Commission des forces armées du Sénat, à Washington, mardi 10 mai, la Directrice du renseignement national, Avril Haines, a affirmé sans détour que les buts du Kremlin restaient ambitieux, souligne The New York Times, en dépit des difficultés rencontrées depuis le début de la guerre.

Les objectifs à court terme de Vladimir Poutine seraient ainsi “de s’emparer des deux oblasts de Donetsk et Louhansk [qui forment le Donbass, dans l’est de l’Ukraine] ainsi que d’une zone tampon à proximité, d’encercler les forces ukrainiennes dans cette partie du pays depuis le nord pour asseoir le contrôle russe sur un corridor terrestre vers la Crimée, et de conserver l’oblast de Kherson [dans le sud du pays] d’où provient l’eau qui alimente la Crimée”, détaille The Guardian. Qui ajoute :

“Le renseignement américain a également des éléments indiquant que Poutine veut étendre ce corridor terrestre jusqu’en Transnistrie, la région de Moldavie occupée par Moscou, et contrôler ainsi toute la côte ukrainienne sur la mer Noire.”

Ses objectifs à court terme seront difficilement atteignables dans les prochaines semaines, selon les services de renseignement américains, qui jugent en outre que les Russes “ne seront pas capables de contrôler un corridor terrestre courant jusqu’en Transnistrie et comprenant Odessa sans lancer une mobilisation, sous une forme ou une autre”.

Poutine pourrait renforcer l’engagement russe

Toutefois, “Poutine juge sans doute aussi que la Russie a une plus grande capacité et disposition à endurer des épreuves que ses adversaires”, a encore déclaré Avril Haines, citée par The New York Times. “Et il escompte probablement que la détermination des États-Unis et de l’Union européenne s’affaiblira”, a-t-elle précisé.

Carte montrant la situation de la guerre à la fin avril.. THIERRY GAUTHÉ / COURRIER INTERNATIONAL
Carte montrant la situation de la guerre à la fin avril.. THIERRY GAUTHÉ / COURRIER INTERNATIONAL

Si les capacités russes s’avéraient insuffisantes, Poutine pourrait renforcer l’engagement russe en imposant la loi martiale, en réorientant la production industrielle de son pays ou à travers une escalade militaire, a indiqué la responsable selon The New York Times. Il pourrait notamment avoir recours de nouveau aux menaces de frappes nucléaires, même si les États-Unis jugent toujours qu’il n’y a pas de menace imminente d’un recours à l’arme nucléaire.

[...] Lire la suite sur Courrier international

Sur le même sujet :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles