Le renseignement américain divisé sur l'origine du coronavirus, dit Biden

·1 min de lecture
LE RENSEIGNEMENT AMÉRICAIN DIVISÉ SUR L'ORIGINE DU CORONAVIRUS, DIT BIDEN

WASHINGTON (Reuters) - Le président américain Joe Biden a déclaré mercredi que les services du renseignement américains étaient divisés sur l'origine du coronavirus entraînant le COVID-19, notamment sur le fait de savoir si le virus résultait d'un contact humain avec un animal infecté ou d'un accident de laboratoire.

Dans un communiqué, le chef de la Maison blanche a indiqué avoir demandé une enquête approfondie sur l'origine de la pandémie.

Il a précisé que les services du renseignement américains se penchaient sur deux scénarios distincts, avec pour le moment peu de certitudes dans leurs conclusions et des divisions sur l'hypothèse la plus probable.

"J'ai demandé à la communauté du renseignement de redoubler d'efforts pour récolter et analyser des informations pouvant nous rapprocher d'une conclusion définitive, et de me présenter un compte-rendu dans 90 jours", a déclaré Joe Biden.

"Dans le cadre de ce rapport, j'ai demandé des zones d'enquête supplémentaires qui pourraient être nécessaires, dont des questions spécifiques pour la Chine", a-t-il ajouté.

Citant un rapport des services de renseignement américain, le Wall Street Journal a rapporté plus tôt cette semaine que trois chercheurs de l'Institut de virologie de Wuhan, dans le centre de la Chine, ont été hospitalisés avec des symptômes du COVID-19 en novembre 2019, soit avant que Pékin ne révèle l'existence du nouveau virus.

(Trevor Hunnicutt et Timothy Ahmann; version française Jean Terzian)

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles