Rennes : Le salon de l’élevage se penche sur la question du bien-être animal

·1 min de lecture

AGRICULTURE - Plus de 1.100 exposants sont attendus jusqu’à jeudi au parc des expositions

Ils en ont marre d’être pointés du doigt par les associations de protection animale. Pour lever les incompréhensions, le monde agricole va échanger à partir de ce mardi au salon international de l’élevage de Rennes ( Space) sur le thème du bien-être animal. Une question qui « fait partie du quotidien des éleveurs », selon Marcel Denieul, président du salon qui se tient jusqu’à jeudi au Parc Expo avec plus de 1.100 exposants attendus.

« Notre monde de l’élevage devient aujourd’hui une question de société », rappelle-t-il, dans une allusion aux actions spectaculaires d’associations qui ont mis en cause les pratiques de certains élevages. En abordant ce thème, le Space « est là pour tenter de réduire ces espaces d’incompréhension (…) entre les professionnels de l’élevage et des acteurs de la société civile », précise Didier Lucas, président de la chambre d’agriculture des Côtes-d’Armor.

Un philosophe pour parler de la relation homme-animal

Concrètement, un débat sera consacré chaque jour par filière à cette thématique : ce mardi pour la volaille, mercredi pour les bovins et jeudi les porcs. « Nous nous devons d’écouter l’ensemble de la société afin de trouver les moyens d’adapter l’agriculture à la demande sociétale », souligne Didier Lucas. Parmi les invités attendus, le philosophe Jacques Ric(...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Elevage en cage : « La question n’est plus tant de savoir si l’UE va l’interdire, mais quand et comment ? »
Bien-être animal : Julien Denormandie annonce l’interdiction du broyage des poussins mâles
Bien-être animal : Le Parlement européen demande la suppression de l’élevage en cage d’ici 2027

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles