Rennes : Une maison de la semence pour adapter les jardins au réchauffement climatique

Camille Allain
·1 min de lecture

AGRICULTURE - L’association Kaol Kozh va prochainement ouvrir un jardin et une maison d’essences paysannes à la Prévalaye

Ils l’appellent « la maison de semences paysannes ». Derrière ce petit nom, se cache le formidable projet d’une association bretonne baptisée Kaol Kozh. Né dans le Finistère en 2007 à l’initiative de plusieurs agriculteurs, ce collectif se bat depuis bien longtemps pour faire reconnaître les vertus des semences paysannes. Un combat contre les graines hybrides que l’on impose aux maraîchers mais qui sont impossibles à reproduire ou à replanter. Mais surtout un combat pour faire avancer la biodiversité et se servir de la nature pour s’adapter au changement climatique.

Après avoir ouvert une première maison de la graine à Roscoff il y a deux ans, Kaol Kozh va prochainement implanter son jardin à la Prévalaye, écrin de biodiversité situé à Rennes, où le projet d'extension du Stade Rennais fait beaucoup causer. « Aujourd’hui, 90 % des légumes bio sont issus de graines hybrides de type F1. Cela veut dire que l’on peut acheter des légumes bio (...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Rennes : Comment la ville espère encourager le développement de l'agriculture urbaine
Rennes : Un projet d’école alternative en pleine nature est en train de germer
Montpellier : Un maraîcher bio met en scène ses légumes dans des parodies de films cultes