À Rennes, la maire dénonce la manif "inadmissible" de policiers devant chez elle

Anthony Berthelier
·Journaliste au HuffPost
·2 min de lecture
Des policiers manifestent devant son domicile, la maire de Rennes dénonce une "action d’intimidation inadmissible" (Photo: @CompteTwitterSamuelNohra)
Des policiers manifestent devant son domicile, la maire de Rennes dénonce une "action d’intimidation inadmissible" (Photo: @CompteTwitterSamuelNohra)

POLITIQUE - “Sachez que je n’ai pas pour habitude de me laisser intimider.” La maire PS de Rennes n’a visiblement pas du tout apprécié l’initiative d’une trentaine de policiers manifestant bruyamment, en uniforme et avec leurs véhicules de fonction, aux abords de son domicile dans la nuit du jeudi 17 au vendredi 18 décembre.

La presse locale évoque, vidéo à l’appui, dix minutes pendant lesquelles les forces de l’ordre ont fait retentir leurs sirènes, au point de “réveiller tout un quartier” comme le précise Ouest-France.

“Vous préférez m’envoyer une trentaine de policiers en uniforme”

“Une action d’intimidation inadmissible”, pour Nathalie Appéré. “La police nationale et ses agents sont une force au service de l’ordre républicain. Les gardiens de la paix sont d’indispensables garants de la sécurité des citoyens. Les comportements que j’ai observés hier soir n’en sont pas dignes”, fustige la maire de Rennes dans une lettre envoyée au syndicat de police Alliance “dont les policiers se réclamaient”, que l’édile a rendue publique.

Elle explique au passage que chacune des revendications exprimées dans la presse ces derniers jours, comme “améliorer les conditions de travail, obtenir des augmentations de salaire ou des avantages sociaux”, sont à adresser au ministre de l’Intérieur et non à la municipalité.

“Vous préférez courageusement m’interpeller dans la presse et envoyer une trentaine de policiers en uniforme mener une opération d’intimidation nocturne sous mes fenêtres, au mépris de ma famille et de tous les habitants du quartier où je réside&rdquo...

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.