Rennes : A l’abandon, le vieux manoir de Baud va se transformer en lieu de fête

J. Gicquel / 20 Minutes

PATRIMOINE - Datant de 1208, le manoir de Baud, qui a donné son nom au quartier, va être réhabilité. Dans quelques années, il accueillera un restaurant, un bar, une salle de spectacles ainsi qu’une microbrasserie

Le contraste est saisissant. A quelques pas des immeubles qui poussent comme des champignons dans le nouveau quartier de Baud-Chardonnet à Rennes, un vieux château accuse le poids des années. Caché derrière des grillages et coincé entre la déchetterie, la chaufferie bois et les voies ferrées, le manoir de Baud a bien triste mine. Datant de 1208, avant que sa façade ne soit réhabilitée au début du XXe siècle dans un style normand, l’édifice a pourtant connu des heures de gloire. « Il relevait d’abord de l’abbaye de Saint-Melaine avant de servir de résidence secondaire à plusieurs familles de la bourgeoisie locale », indique Pierre-Henri Biger, secrétaire de l’association Les amis du patrimoine rennais.

Acquis avec le parc d’activités qui le jouxte en 2018 par Territoires, l’aménageur de la ville, le manoir est aujourd’hui classé trois étoiles au patrimoine bâti d’intérêt local et ne peut à ce titre être détruit. « C’est un bâtiment très intéressant d’un point de vue architectural et historique, comme un témoin de l’Histoire dans ce nouveau quartier », souligne Pierre-Henri Biger. Après plusieurs années de réflexion, un projet de réhabilitation des lieux est enfin sur les rails. Il vise à tr(...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Rennes : Bientôt une navette électrique gratuite dans l’hypercentre ville
Rennes : Avec le réaménagement des Portes Mordelaises, la ville redécouvre son passé médiéval
Rennes : D’anciennes halles militaires bientôt transformées en quartier alternatif

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles