Rennes : Un couple rejugé pour avoir tué, découpé et brûlé un homme dans le Morbihan

·2 min de lecture

MEURTRE - A Melrand, une altercation avait éclaté sur fond d’alcool et de drogue entre deux hommes qui sortaient de prison

Une scène atroce. Un déferlement de violence qui avait conduit un couple à tuer un ancien codétenu, avant de démembrer son corps puis de tenter de le brûler dans la cheminée de la maison. A Melrand, petit bourg tranquille situé entre Lorient et Pontivy, une soirée avait dégénéré en janvier 2017. En septembre 2020, la cour d’assises du Morbihan avait condamné le couple à de très lourdes peines : trente années de réclusion criminelle, assorties d’une peine de sûreté de vingt ans. Ce lundi, c’est un nouveau procès qui s’ouvre devant la cour d’appel de Rennes.

Cette sordide histoire s’était nouée un soir de janvier, en 2017. Ludivine Quénehen et son compagnon Frédéric Catrevaux reçoivent chez eux un homme rencontré en prison. Ce dernier est présenté comme « fragile ». Le couple souhaite visiblement en profiter pour lui extorquer de l’argent et l’accueille à son domicile, sur fond de consommation d’alcool et de cocaïne. Une soirée qui aurait basculé quand la victime se montrait un peu trop proche de la mise en cause. La suite n’est qu’un déferlement de violence. La victime aurait été égorgée. Avant que son corps soit démembré, puis partiellement brûlé dans la cheminée de la demeure.

Le mis en cause condamné pour viol sur sa fille

En première instance, le couple n’avait cessé de rejeter la culpabilité sur l’autre(...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Pyrénées-Orientales : Soupçonné d’avoir tiré un coup de harpon dans la tête d’un homme
Val-d’Oise : Condamné à vingt ans de réclusion criminelle pour un meurtre homophobe
Gironde : Un agriculteur de 32 ans incarcéré pour le meurtre du compagnon de son ex-conjointe

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles