Rennes : le chef étoilé Julien Lemarié se lance dans une aventure culinaire entre Japon et Bretagne

Boeuf wagyu d’exception, sauce soja, champignons shiitaké… à première vue, des ingrédients 100 % japonais et pourtant, ces produits sont majoritairement issus de Bretagne. De retour de Singapour, le chef étoilé Julien Lemarié a décidé d’importer la cuisine japonaise en montant un restaurant, IMAYOKO. Mais plutôt que de faire venir les produits d’Asie, il s’est associé à des agriculteurs locaux. Cuisine fusion "La question s’est posée quand on a quitté Singapour. De se dire qu’est-ce que l’on va faire : est-ce que je continue sur ce format-là, ou on vient créer quelque chose en France", précise Julien Lemarié. Sébastien Cherel, éleveur de bœuf en Bretagne et marié à une Japonaise, élève des vaches wagyu, réputées pour leur viande persillée. "L’idée, c’était d’avoir un lien avec le Japon pour développer cette trace-là et de la proposer au marché français", indique-t-il. Des mets du bout du monde marqués par le terroir local, pour une cuisine fusion entre le Japon et la Bretagne.