Renforts irakiens au sud d'un oléoduc d'exportation kurde

BAGDAD (Reuters) - L'armée irakienne déploie des blindés et des pièces d'artillerie au sud d'une zone du nord de l'Irak tenue par les Kurdes, où se trouve un tronçon d'oléoduc permettant d'exporter le pétrole kurde, a-t-on appris lundi auprès des services de sécurité.

Ce renforcement a lieu au nord-ouest de Mossoul, vers Rabia, à une quarantaine de kilomètres au sud de la zone de Fish-Khabour, a déclaré un responsable du conseil de sécurité du Kurdistan autonome à Erbil.

Un oléoduc acheminant du brut à travers le Kurdistan irakien est relié à une station de comptage située dans le secteur de Fish-Khabour, et alimente un autre oléoduc qui transporte le pétrole vers la côte turque de la Méditerranée, d'où il est exporté par bateau.

Selon un conseiller du gouvernement irakien sur les questions de sécurité, la zone de Fish-Khabour, au nord-ouest de Mossoul, comprend des noeuds d'oléoducs menant vers la Turquie et la Syrie, que Bagdad souhaite ramener sous son giron.

Le secteur de Fish-Khabour est sous le contrôle des Kurdes depuis 1991, lorsque les Etats-Unis et les pays occidentaux avaient imposé une zone de sécurité aérienne dans le nord de l'Irak pour protéger les Kurdes de l'armée de Saddam Hussein. Le côté syrien de la frontière, dans cette région, est sous le contrôle des peshmergas (combattants kurdes) syriens, soutenus par les Etats-Unis.

La Turquie et l'Iran soutiennent les mesures prises jusqu'à présent par Bagdad pour isoler le gouvernement du Kurdistan autonome depuis la tenue du référendum du 25 septembre sur l'indépendance de la région.

(Maher Chmaytelli; Eric Faye pour le service français)

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles