Covid-19 : un renforcement des mesures en Moselle ? "Le remède ne doit pas être pire que le mal"

·1 min de lecture

Pas de reconfinement, ni de fermetures d'école en Moselle, où la situation sanitaire liée au Covid-19 est "inquiétante". Invité d'Europe 1, dimanche, François Braun, chef du service des urgences au CHR de Metz, ne voit là rien qui soit irresponsable. "Toutes les mesures sont bonnes à prendre, mais il faut sortir de ce diktat qui voudrait que le sanitaire commande tout", affirme-t-il. "Il y a des impératifs sanitaires, mais il y a aussi des impératifs autres. Il y a déjà un cumul de mesures, il y a des fermetures de classes... Tout l'équilibre subtil, c'est que le remède ne doit pas être pire que le mal", poursuit-il, évoquant la nécessite de recourir, dans toutes les décisions, à un rapport bénéfices-risques. Pour ce médecin, la priorité est avant tout de "renforcer à tout prix le dépister, traiter, isoler".

EN DIRECT - Coronavirus : suivez l'évolution de la situation dimanche 14 février

"Il faut raison garder, et partir des faits"

Pour François Braun, également président du syndicat Samu Urgences de France, l'isolement très strict imposé par le confinement "a des conséquences terribles". Aussi, selon lui, "il faut faire l'équilibre entre ce qu'on doit faire au niveau sanitaire, et le reste", poursuit-il, évoquant une évolution par rapport à l'année dernière. "Il y a un an, la situation de saturation dans les hôpitaux était telle qu'on comprenait que les décisions étaient prépondérantes".

Aujourd'hui, "il faut raison garder, et partir des faits", insiste François Braun....


Lire la suite sur Europe1