Renfe, le concurrent espagnol de la SNCF qui arrive bientôt en France

Renfe, le concurrent espagnol de la SNCF qui arrive bientôt en France (Crédit : REUTERS/Susana Vera) (REUTERS)

D’ici quelques semaines, la société de chemin de fer espagnole Renfe va remettre sur orbite la ligne Lyon-Barcelone. Une mise en bouche pour préparer son arrivée sur la grande vitesse en France et concurrencer durablement la SNCF ?

L’arrivée de la compagnie ferroviaire Renfe en France dans les prochains mois est sur de bons rails. La société de chemin de fer espagnole a débuté des trajets tests sur le tronçon dimanche. Ses trains à grande vitesse sur les lignes Madrid-Marseille et Barcelone-Lyon devraient être lancés "avant l’été". Pour l’heure, ni les tarifs, ni le nombre de trajets quotidiens n’a filtré. Sur Twitter, le concurrent ibérique de la SNCF a indiqué continuer à "travailler pour obtenir le certificat de sécurité" et "opérer dans toute la France". Une nouvelle qui arrive un peu plus d’un an après l’incursion de l’Italien Trenitalia après plus de 80 ans de monopole de la SNCF dans l’Hexagone.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Renfe veut remettre la ligne Lyon-Barcelone sur les rails…

"Notre objectif est de lancer une offre Barcelone-Lyon et Madrid-Marseille avant l’été", appuie la société de chemin de fer espagnole. Sur ces deux lignes, la Renfe, qui transporte 500 millions de voyageurs chaque année (contre environ un milliard pour la SNCF), ne sera pas en concurrence frontale avec la SNCF. Abandonnée par l'entreprise ferroviaire publique française en décembre 2022, la ligne de TGV reliant Lyon à Barcelone va donc bientôt renaître de ses cendres. Ces premiers tests sont le point de départ avant une commercialisation de billets qui devrait intervenir au printemps 2023.

…et s’inviter sur le Paris-Lyon

Après la SNCF et l’italien Trenitalia, Renfe sera-t-il le troisième larron de la ligne Paris-Lyon ? Si, pour l’instant, le géant espagnol du train souhaite avant tout tester le retour de certaines trajets à cheval sur l’Espagne et la France, il a en ligne de mire la ligne Paris-Lyon. Prévoyante, la compagnie de chemin de fer espagnole a bien réservé depuis l'été 2022 auprès de SNCF Réseau des créneaux de circulation, condition sine qua non pour faire rouler ses trains à l'été 2024. Il lui faut aussi obtenir toutes les autorisations nécessaires, ce qui n’est pas encore gagné. Avant de mettre la main au porte-monnaie, nul doute que Renfe guettera avec intérêt les résultats de l’Italien Trenitalia qui opère sur la ligne Paris-Lyon depuis fin 2021. Et pour l'heure, ils ne sont pas brillants. "La compagnie peine encore à remplir ses Frecciarossa avec un taux d'occupation moyen de l'ordre de 50% seulement", note France Info.

Une relation ambigüe avec la SNCF

De partenaires à rivaux. Il y a une décennie, les deux sociétés nationales travaillaient main dans la main via l’alliance Elipsos (des trains à grande vitesse entre la France et l’Espagne). Initié en 2013, le projet franco-espagnol Elipsos devait réunir "deux spécialistes de la Grande Vitesse européenne (...) pour apporter le meilleur de leurs connaissances, expériences et savoir-faire au voyageur international".

Neuf ans plus tard, la SNCF a finalement décidé de dire stop pour cause de service déficitaire. Comme pour signifier la fin de ce mariage, la compagnie ferroviaire française s'est aussitôt empressée de venir concurrencer Renfe sur ses terres et lancé des TGV low-cost à bas coût entre Madrid et Barcelone via Saragosse et Tarragone. "Avec cinq aller-retours quotidiens, Ouigo s'est arrogé près du tiers des fréquences sur cette ligne ferroviaire exploitée à raison de 14 aller-retours par jour par Renfe", explique La Tribune. Ouigo prévoit d’ouvrir une autre ligne entre Madrid et l’Andalousie à la fin de l’année. Basse vengeance ou réelle volonté de conquérir la France ? Il faudra patienter encore un peu pour connaître les réelles intentions de la compagnie ferroviaire ibérique.

VIDÉO - 5 choses à savoir sur la SNCF