René Malleville en larmes après son clash avec Benjamin Castaldi : les internautes sont sidérés

C.F
·5 min de lecture
Après avoir annoncé son départ sur les réseaux sociaux, René Malleville a confronté Jean-Michel Maire et Benjamin Castaldi dans Touche pas à mon poste, ce 19 novembre 2020. Ému, le chroniqueur marseillais a fait “de la peine” aux internautes qui ont déplore de voir “un homme de 73 ans” pleurer en direct sur C9.
Après avoir annoncé son départ sur les réseaux sociaux, René Malleville a confronté Jean-Michel Maire et Benjamin Castaldi dans Touche pas à mon poste, ce 19 novembre 2020. Ému, le chroniqueur marseillais a fait “de la peine” aux internautes qui ont déplore de voir “un homme de 73 ans” pleurer en direct sur C9.

Après avoir annoncé son départ de Touche pas à mon poste sur les réseaux sociaux, René Malleville a confronté Jean-Michel Maire et Benjamin Castaldi sur le plateau, ce 19 novembre 2020. Ému, le chroniqueur marseillais a fait “de la peine” aux internautes qui ont déplore de voir “un homme de 73 ans” pleurer en direct sur C8.

C’est la confrontation que les téléspectateurs attendaient. Ce jeudi 19 novembre 2020, René Malleville a fait une mise au point sur le plateau de Touche pas à mon poste. Après avoir annoncé qu’il quittait définitivement le programme sur Facebook, le chroniqueur est revenu sur les raisons qui l’ont poussé à prendre cette décision. Tout a commencé la veille. Alors qu’il a tenté - tant bien que mal - de défendre le professeur Didier Raoult, le Marseillais a été agacé par les rires de Benjamin Castaldi et Jean-Michel Maire tout au long de son intervention.

Après avoir préparé son sujet pendant “une heure et demi”, le supporter de l’OM n’a pu aller au bout de son propos. Un comportement de la part de ses camarades qui l’a poussé à menacer de quitter le plateau en direct. Si la joyeuse bande a réussi à le convaincre de rester jusqu’à la fin du programme, il faut croire que c’était sa dernière fois dans TPMP en tant que chroniqueur. “J’ai beaucoup, beaucoup discuté avec ma famille, a commencé René Malleville au bord des larmes. Avec ma femme, on a parlé jusqu’à deux heures du matin et elle pleurait comme une madeleine. (…) De voir ma femme comme ça - que j’ai connu à 15 ans, elle en a 70 - j’ai pas supporté”.

Les internautes peinés de voir René Malleville au bord des larmes

Avant de poursuivre : “J’ai beaucoup parlé avec elle, j’ai beaucoup parlé avec mes enfants et mes petits-enfants (…), j’ai décidé de pas insulter, de pas aggraver les choses”. S’il a estimé que les excuses présentées par Benjamin Castaldi et Jean-Michel Maire “c’est très bien”, il a expliqué avoir compris “le bizutage” lors de ses premiers plateaux. Mais trop, c’est trop : “Ça fait deux mois passés que je suis là, et ça fait trop. (…) Mais là, à côté de ça, tu rigoles de toujours, mais pour n’importe quel sujet”, a-t-il ajouté en s’adressant à Benjamin Castaldi. Pour ce dernier, René Malleville est un personnage qui le fait rire de “parce que c’est tellement drôle ce que tu fais”.

Même les mots de Cyril Hanouna n’ont pas suffi à faire changer d’avis le Marseillais fatigué “d’être pris pour un c**”. Bien décidé à “rester calme et digne” il quitte l’émission “avec beaucoup de regrets par rapport à certaines personnes. Il y en a beaucoup qui vont me manquer. Mais je m’en vais !” Sur Twitter, les internautes ont partagé leur peine mêlée à la colère en découvrant “un homme de 73 ans” pleurer en direct dans Touche pas à mon poste. “Il me fait trop de la peine rené”, “Oh non alors là je vais craquer putain... Mon René” ou encore “Je suis grave mal de voir René pleurer”, peut-on lire parmi les nombreux commentaires.

Ce contenu peut également vous intéresser :