"Rends l'argent": le slogan qui colle à la peau de François Fillon

1 / 2

"Rends l'argent": le slogan qui colle à la peau de François Fillon

A l'issue d'une quinzaine de jours d'audiences, le tribunal correctionnel de Paris condamnera peut-être François Fillon à "rendre l'argent". C'est en effet l'un des enjeux principaux du procès qui s'ouvre ce lundi et s'étendra jusqu'au 11 mars. L'ex-candidat des Républicains à la présidentielle comparaîtra avec son ancien suppléant, Marc Joulaud, et surtout avec son épouse Penelope, dans le cadre de l'affaire autour d'emplois présumés fictifs de cette dernière. 

Slogan star des réseaux sociaux 

L'ex-homme politique, reconverti dans les affaires, est poursuivi pour détournement de fonds publics, complicité et recel de détournement de fonds publics, complicité et recel d'abus de biens sociaux et manquement à la Haute autorité pour la transparence de la vie publique. Penelope Fillon fait face à des chefs de complicité et recel des délits de détournement de fonds publics et d'abus de biens sociaux. Marc Joulaud, ancien suppléant de François Fillon à l'Assemblée nationale, ancien député européen et maire de Sablé-sur-Sarthe, dont Penelope Fillon a été la collaboratrice entre 2002 et 2007, affronte une accusation de détournement de fonds publics.

L'Assemblée nationale a par ailleurs annoncé demander 1.081.219 euros de dommages et intérêts à François Fillon et Marc Joulaud. Un grief qui semble un lointain et très concret écho au slogan sarcastique qui avait nimbé d'une ambiance goguenarde la campagne présidentielle de...

Lire la suite sur BFMTV.com

A lire aussi