Comment rendre le métier de professeur de mathématiques plus attractif ?

La question du manque d’attractivité pour le poste de professeur de mathématiques se pose plus que jamais : le métier ne fait plus rêver. Les étudiants désertent de plus en plus le Capes de mathématiques, le concours pour devenir professeur au collège et au lycée. Le nombre d’admissibles, dont les résultats sont tombés cette semaine, est plus bas que le nombre de postes à pourvoir. Il manque ainsi près de 200 professeurs cette année.

Ce schéma est néanmoins récurrent depuis 2010 et la réforme du concours de recrutement, lorsque le Capes n’est devenu accessible qu’après un master 2. Comment, donc, remédier à cette pénurie de professeurs, alors que des heures de mathématiques seront rajoutées au lycée à la rentrée ?

Enseignant, informaticien, technicien en cybersécurité, ingénieur… Le salaire n’est pas le même

La question de la revalorisation salariale semble inévitable. Être bon en maths, en effet, mène à de nombreux métiers mieux rémunérés que celui d’enseignant. Les salaires en début de carrière devraient ainsi s’aligner sur les autres débouchées, d’après Sébastien Planchenault, président de l’association des professeurs de mathématiques.

>> Retrouvez Europe Matin en replay et en podcast ici

"Chaque année, il manque 2.000 futurs techniciens en cybersécurité et 5.000 ingénieurs par an, par rapport au vivier d’étudiants scientifiques actuel", précise-t-il. "C'est donc encore plus difficile de recruter de futurs professeurs de mathématiques, dans ces conditions de mise en...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles