Rendez-vous en terre inconnue - Vianney : "Les Afars étaient persuadés que ma housse de guitare cachait une arme"

·1 min de lecture

Les équipes de Rendez-vous en terre in connue ont-elles dû vous travailler au corps pendant des années pour vous convaincre, comme cela a été le cas pour The Voice ?

Vianney : Non ! (Rires) C’était un rêve pour moi de faire cette émission. Je n’avais qu’une seule peur : ne pas réussir à trouver quinze jours d’affilée pour voyager. Nous avons calé le tournage un an à l’avance et nous avons bien fait !

Avez-vous une âme de baroudeur ?

Oui. Plus jeune, j’ai fait beaucoup de voyages : en stop, à pied, à vélo, souvent en Europe : Londres, Madrid, Stockholm, Berlin… Je partais seul, je dormais dehors, j’adorais cela. Depuis mon passage chez les scouts, j’aime aller à la rencontre des gens et des territoires que je ne connais pas.

Aviez-vous certaines appréhensions avant le départ ?

Non, aucune. Tout est très préparé, pour qu’il n’y ait, justement, aucun problème. Et les bestioles ne me dérangent pas trop !

À lire également

Vianney à coeur ouvert face à la haine sur les réseaux sociaux : “Ça blesse mes proches. Moi pas”

Comment créer le lien avec des gens dont on ne parle pas la langue ?

Il y a toujours des ponts qui permettent d’aller vers l’autre. A... Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles