: Rencontre avec le groupe pop au Festival des Arcs

Un peu par hasard, ils ont tenté un jour de se mettre à la musique et ont bien fait. Venus aux Arcs pour présenter le film OUF dont ils ont réalisé la bande-originale, Nili et Benjamin de Lilly Wood and The Prick nous ont accordé une interview. L’occasion d’évoquer avec eux leurs influences, leur style, leur vision…

Difficile de croire qu’il y a encore quelques années, il ne se connaissaient pas. Nili Hadida et Benjamin Cotto se rencontrent lors d’une soirée et échangent leurs numéros pour «faire de la musique». Quatre ans plus tard, les Lilly Wood and the Prick foulent la scène des Victoires de la Musique et remportent un trophée dans la catégorie «Révélation du public».

Aujourd’hui ils se connaissent par cœur. En interview, l’un termine souvent la phrase de l’autre, le discours est très pro, comme un écho à leur musique créée à quatre mains. Ils forment un duo reconnu sur la scène musicale et chouchouté par Castelbajac, Guerlain, Tsumori Chisato… Des marques attirées par leur côté «branché, mais pas que» car, comme le rappelle Nili: «pour avoir obtenu un disque d’or, nous avons dû séduire un public plus large que les seuls branchouilles parisiens…»

Le 5 novembre dernier sortait leur deuxième album, The Fight, aux tendances disco-funk, electro, pop, et fidèle aux sonorités rock du premier album: «une musique accessible, pas trop pointue», pour Nili, «chaque chanson a son univers », selon Benjamin.

Nous les avons rencontrés aux Arcs – ils y présentaient le film Ouf de Yann Coridian dont ils ont réalisé la BO (en salles le 27 février 2013)- en pleine répétition avant le concert de clôture du Festival. (Notre vidéo ci-dessus)

Lilly Wood and the Prick seront en concert à la Cigale le 21 février, au Trianon le 21 mars (complet), à l’Olympia en juin et en tournée dans toute la France. Rendez-vous sur leur page Facebook

Retrouvez cet article sur gala.fr

: Rencontre avec le groupe pop au Festival des Arcs

Tout commentaire contraire à la réglementation en vigueur (et notamment tout commentaire à caractère raciste, antisémite ou diffamatoire) pourra donner lieu à la suppression de votre compte Yahoo
Le cas échéant, certains commentaires que vous postez pourront également donner lieu à des poursuites judiciaires à votre encontre.