Rencontre entre Macron et MBS : «Parler, ce n'est pas se coucher», lance Stanislas Guerini

Ce jeudi soir, Emmanuel Macron a reçu à l'Élysée le prince héritier saoudien, Mohammed ben Salmane, accusé d'avoir commandité, il y a quatre ans, l'assassinat du journaliste saoudien Jamal Khashoggi . Mais la guerre en Ukrain e et le risque de pénurie de pétrole incite l'exécutif à renouer le dialogue. Une rencontre qui a fait polémique, et sur laquelle est revenu Stanislas Guerini, le ministre de la Transformation et de la Fonction publiques, au micro d'Europe 1, ce vendredi.

"Les sujets démocratiques ont été abordés"

"L'Arabie Saoudite fait partie du G20. Il y a un bon nombre de crises et de dossiers sur lesquels nous devons parler avec tout le monde. Ce qui serait problématique serait de ne pas parler aujourd'hui à tous les acteurs du Moyen-Orient et on ne peut pas reprocher au président de la République de ne pas dire toujours les vérités", s'est-il défendu.

Quant à l'affaire Khashoggi, Stanislas Guerini considère que "parler, ce n'est pas se coucher, c'est assumer que dans le monde, il y a des interlocuteurs qui ne portent pas tous les mêmes valeurs démocratiques que la France et qu'il faut faire avancer les choses. Les sujets démocratiques ont été abordés", a assuré le ministre.

>> Retrouvez tous les journaux de la rédaction d'Europe 1 en replay et en podcast ici

Le ministre de la Transformation et de la Fonction publiques a tenu à assurer qu’il comprenait également la colère des associations de défense des droits de l’Homme. "Je pense que c’est sain au fond, ...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles