Rencontre entre l’Europe et la Turquie : l’affront fait à Ursula von der Leyen

Lors de la rencontre entre les dirigeants européens et le dirigeant turc, Recep Tayyip Erdoğan, mardi 6 avril, un faux pas a particulièrement irrité la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen. “La présidente de la Commission l’a pris pour une provocation”, rapporte Julien Gasparutto, en direct de Bruxelles. La scène se passe au palais présidentiel d’Ankara, la capitale turque. “Les trois dirigeants entrent dans un salon, le président turc et le président du Conseil européen s'assoient chacun sur une chaise, et Ursula Von Der Leyen, elle, reste debout. Elle finira par s’asseoir sur un canapé, à côté”, raconte le journaliste. Ursula von der Leyen règle ses comptes Très irritée, la présidente a profité de la conférence de presse pour dénoncer, de façon plus virulente que prévue, la politique de la Turquie à l’égard des femmes. “Elle a également réglé ses comptes en interne, car ici, à la Commission européenne, on a peu apprécié que Charles Michel ne réagisse pas, ne cède pas sa place à la présidente. Ce soir, les téléphones ont chauffé entre les deux institutions”, ajoute Julien Gasparutto. L’entourage de Charles Michel a dit regretter cet incident.