Rencontre ajournée entre Félix Tshisekedi et des groupes armés rebelles au Kenya

·1 min de lecture

Une dizaine de groupes armés étaient annoncés, dont le M23, ce vendredi 22 avril à Nairobi. Ils ne sont pas venus au rendez-vous.

Avec notre correspondante à Nairobi, Florence Morice

L’attente a duré presque toute la journée et l’annonce du report est finalement tombée en fin d’après-midi. Et pour cause : les représentants de groupes armés censés arriver depuis la RDC ce matin n’étaient pas présents au rendez-vous.

Pour quelle raison ? La présidence congolaise évoque des « difficultés logistiques » pour organiser le déplacement de ces représentants de groupes armés jusqu’à Nairobi, sans donner plus de précisions. Une dizaine de groupes armés étaient annoncés, dont le M23.

« Ces difficultés logistiques » sont en train d’être surmontées, et ils vont arriver, rassure cependant une source à la présidence. En attendant, le chef de l’État congolais Félix Tshisekedi est reparti à Kinshasa après un dernier tête-à-tête avec son homologue Uhuru Kenyatta.

Il laisse à Nairobi une équipe qui sera donc chargée en son absence de mener les consultations. Celle-ci est notamment composée de son conseiller Serge Tshibangu, déjà artisan des discussions qui ont abouti à l’adhésion de la RDC à la communauté des États d'Afrique de l'Est.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles