Renault Mégane E-TECH : l’électrique de la maturité

·1 min de lecture
Renault Mégane E-TECH
Renault Mégane E-TECH

Il y a d?abord ce qui saute aux yeux, la Mégane E-TECH (en majuscules, au cas où l?on ne comprendrait pas) est une belle voiture et elle fera même un peu d?ombre à ses s?urs thermiques qui continuent leur carrière. Elle démontre surtout qu?il n?y a plus de fatalité à faire des voitures laides parce qu?elles doivent embarquer un tombereau de batteries.

Tombereau ? Pas exactement, car l?Alliance Renault Nissan & Mitsubishi s?appuie sur une véritable galette de cellules « new age », réparties en une ou deux couches selon qu?elle fournit une capacité de 40 ou 60 kWh. Le fait remarquable est que, dans les deux cas, elle ne mesure que 11 cm d?épaisseur, mais s?étale sur 1,96 m de long et 1,50 m de large.

Renault Mégane E-TECH © GREG / Renault

Un petit exploit qui aide bien sûr les stylistes et les ingénieurs à dessiner et construire une voiture autour. Fabriquée à Douai dans le complexe d?ElectriCity, mais aussi au Japon, cette galette est garantie 8 ans jusqu?à 70 % de sa capacité énergétique, sinon les éléments défaillants sont remplacés. Pour les occasions plus anciennes, ce sera un autre débat. Sur la bascule, il y en a quand même pour 450 kg et une voiture qui dépasse allègrement 1,6 t.

Une galette de batteries

Cette galette de batteries lithium-ion de LG utilise plus de nickel et moins de cobalt pour la densité énergétique. Elle alimente un moteur tout nouveau lui aussi, issu de l?Alliance, et fabriqué à Cléon pour la France, site qui fabriqua des dizaines d?a [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles