Renault va céder sa participation dans Daimler pour se désendetter

·1 min de lecture
RENAULT VA CÉDER SA PARTICIPATION DANS DAIMLER POUR SE DÉSENDETTER

PARIS (Reuters) - Renault a annoncé jeudi son intention de céder l'intégralité de sa participation dans Daimler afin d'accélérer le désendettement de sa division automobile.

Dans un communiqué, le constructeur automobile français précise que cette cession par construction accélérée d'un livre d'ordres représente près de 16,5 millions d'actions Daimler, soit 1,54% du capital.

Au cours de clôture du titre Daimler jeudi à la Bourse de Francfort (72,09 euros), cela représente un peu plus de 1,18 milliard d'euros.

Le produit de cette cession permettra au groupe d'accélérer le désendettement financier de son activité automobile, dit Renault, selon lequel le règlement-livraison des actions doit intervenir au plus tard mardi prochain.

"Le partenariat industriel entre le Groupe Renault et Daimler est inchangé et n’est pas impacté par cette opération financière", précise le constructeur français.

Renault, Nissan et Daimler avaient conclu en 2010, sous l'égide de Carlos Ghosn et Dieter Zetsche, les dirigeants de l'époque, un système de participations croisées pour conforter leurs coopérations industrielles.

En 2016, Daimler a déjà transféré sur ses actifs retraite sa participation de 3,1% dans Renault-Nissan. Après l'opération annoncée par Renault, Nissan conserve pour sa part toujours environ 1,5% de Daimler.

BNP Paribas et HSBC Continental Europe agissent en tant que coordinateurs globaux et teneurs de livre associés dans le cadre du placement annoncé jeudi par Renault.

(Bertrand Boucey, Marc Angrand et Jean Terzian)