Renaud Muselier, président de la Région Sud : "On a pris du retard sur la vaccination, il faut qu'on accélère"

·1 min de lecture

Le gouvernement présentera la semaine prochaine l'organisation de la campagne de vaccination. Les Régions y joueront-elles un rôle?
Les territoires doivent être, en lien avec les agences régionales de santé et les préfets, le QG opérationnel de la vaccination. Nous avons assisté ces derniers mois aux échecs sur les tests et les masques. Nous ne voulons pas les revivre. L'Allemagne, avec ses Länder, a déjà un mois d'avance sur nous. Avec Territoires unis, qui associe Régions, départements et communes, nous avons écrit au ministère de la Santé pour faire des propositions calquées sur ce modèle allemand et adaptées à la réalité française. J'espère que Jean Castex, qui est un vrai décentralisateur, soutiendra cette idée.

Quel est ce modèle?
En Allemagne, l'État fédéral finance les vaccins commandés par l'Europe quand les Länder se chargent de la logistique et mettent en place des centres de vaccination. L'armée est mobilisée pour le transport des vaccins. La campagne devrait commencer au premier trimestre 2021, avec trois phases : d'abord un ciblage des publics prioritaires, puis ouverture progressive à toute la population, et, dans un troisième temps, prise en main de la vaccination par les professionnels de santé, les institutions sortant du jeu.

"

Je dénonce l'ingérence dans les décisions du conseil scientifique, qui parasite et discrédite la parole politique

"

 

Faut-il nous aussi faire appel à l'armée?
Les ministères de l'Intérieur et de la Défense sont les plus performants en...


Lire la suite sur LeJDD