Renaud inquiet face au coronavirus ? Les confidences de son frère David Séchan

·1 min de lecture

Début octobre, l’annonce de l’hospitalisation de Renaud à Montpellier pour soigner un emphysème pulmonaire provoquait l’inquiétude de ses fans. S’il est parvenu à stopper sa consommation d’alcool, le chanteur de 68 ans aurait du mal à lutter contre son addiction à la nicotine. D’après son ex-femme Romane Serda, l’interprète de Mistral gagnant fumerait trois à quatre paquets par jour. « Tout le monde dit qu'il a subi une opération ou je ne sais quoi, mais pas du tout. Il a juste été faire un check-up, et il en a profité pour arrêter de fumer quelques jours, pour essayer de ralentir en tous les cas. Il n'y a aucun problème, il est sorti », expliquait-elle récemment à Purepeople.

Dans une interview accordée à Télé-Loisirs et publiée mercredi 28 octobre, David Séchan a confirmé le fait que Renaud « a du mal à diminuer sa consommation ». « Il a des emphysèmes et c'est vrai que s'il fumait moins, cela pourrait plus facilement se résorber », a-t-il ajouté. Le frère jumeau du musicien a également évoqué les craintes du chanteur, qui l’auraient notamment empêché de se rendre à la Putain d’expo ! qui lui est consacrée à la Philarmonie de Paris depuis le 16 octobre dernier.

Le coronavirus et l’actuelle deuxième vague provoquerait de vives inquiétudes chez Renaud d’après son frère. « Il était prévu qu'il vienne à Paris mi-novembre, pour voir l'exposition mais cela aurait eu lieu sans public, dans un contexte familial et privé, a-t-il expliqué. Mais pour tout vous dire, Renaud a un peu peur (...)

Lire la suite sur le site de Voici

Brad Pitt séparé de Nicole Poturalski ? Les révélations d’un proche sur leur couple
Meghan Markle et Harry : cette annonce qui risque de freiner leur envie de revenir au Royaume-Uni
Denis Brogniart réagit à l'annonce du reconfinement avec un message plein de sous-entendus
Allocution d’Emmanuel Macron : l'énorme coup de gueule de Christine Bravo contre le gouvernement et les Français
Emmanuel Macron : cette partie de son allocution qui lui a valu les moqueries des internautes