Renaissance : Le parti va statuer lundi sur l’exclusion du député Emmanuel Pellerin accusé d’avoir consommé de la drogue

HAUTIER/WPA

COCAINE - Selon « Mediapart », le député « a reconnu cet usage illégal » de cannabis et de cocaïne

Emmanuel Pellerin est dans le viseur de son parti. Renaissance va examiner lundi l’exclusion de ce député, au centre d’accusations de consommation de drogue révélées par Mediapart, a annoncé mercredi le parti de la majorité.

« Si les faits sont avérés, ils portent gravement atteinte à l’image du Parlement mais aussi du parti dont il est adhérent », a indiqué le porte-parole de Renaissance, Loïc Signor. « Ils sont aussi contraires en tout point aux valeurs que défend Renaissance » et « nous en tirerons toutes les conséquences lors du bureau exécutif qui se réunira ce lundi, et où Stéphane Séjourné proposera son exclusion immédiate ».

Du cannabis et de la cocaïne

Dans un article publié mercredi, Mediapart assure qu’Emmanuel Pellerin « a consommé de la cocaïne avant et après son élection à l’Assemblée en juin dernier ». Surtout, « confronté à nos éléments, il a reconnu cet usage illégal ».

Le député des Hauts-de-Seine « a d’abord argué du fait qu’il avait consommé de la drogue – cannabis et cocaïne – à partir de juin 2020 mais s’était arrêté "concomitamment" à son entrée en politique fin 2021 », ajoute Mediapart. Emmanuel Pellerin « a justifié cette consommation passée par des difficultés personnelles et familiales en expliquant qu’il s’agissait de prises de drogue "occasi(...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Marseille : « Aujourd’hui, les criminels manquent de culture mafieuse », estime l’avocate Éliane Keramidas
Trafic de drogue : Une fillette de 11 ans tuée à Anvers
Drogue : Gérald Darmanin dément une rumeur sur un « trafic constitué » de crack entre le Sénégal et la France