René Malleville quitte TPMP : le fils de Bernard Tapie s'en mêle et fait une proposition au chroniqueur

·1 min de lecture

C'est l'affaire qui agite tous les fidèles de Touche pas à mon poste. Ce jeudi 19 novembre, René Malleville a confirmé en direct son départ de l'émission de C8. Tout est parti d'un débat, la veille, autour de Didier Raoult. Fervent supporter du professeur, le Marseillais n'a fait qu'être moqué par ses camarades du talk-show, surtout Jean-Michel Maire et Benjamin Castaldi. Très vexé, le chroniqueur de 73 ans a annoncé sur Twitter qu'il claquait la porte du programme en qualifiant l'ancien animateur de TF1 d'"abruti". Après des explications avec ce dernier, dont la famille a même été menacée de mort après cette brouille, René Malleville s'est confié, en larmes, dans TPMP.

"J'ai beaucoup discuté avec ma famille, a-t-il assuré. Avec ma femme, on a discuté jusqu'à 2 heures du matin, elle pleurait comme une madeleine. Ça fait 53 ans que je suis marié à une femme adorable. C'est la reine de mon essaim familial. De voir ma femme, comme ça, que j’ai connue à quinze ans… La voir pleurer comme ça, j'ai pas supporté". René Malleville a finalement dénoncé encore une fois le "bizutage comme à l'armée" dont il est victime depuis son arrivée dans TPMP. Une séquence qui a ému beaucoup de téléspectateurs, surtout Stéphane Tapie, très proche de René Malleville. Il lui a même adressé un message sur Twitter pour arranger la situation.

"Mon René Malleville, tu sais ce que tu représentes pour moi et c’est pas ici que je vais m’étendre sur le nombre d’anecdotes que l’on a partagées et qu’on partagera (...)

Lire la suite sur le site de Voici

Nicolas Bedos en voyage : il s'explique et répond à ses détracteurs
VIDEO Mathieu Johann séparé de Clémence Castel : il dévoile ce qu'il s'est réellement passé
Elsa Esnoult : comment sa grand-mère lui a ruiné une soirée de Noël
VIDEO Télématin : la blague coquine de Laurent Bignolas provoque un fou-rire sur le plateau
PHOTO Alexandra Lamy très proche de son ex Thomas Jouannet, ce cliché qui interpelle