Remplacer le sel par un substitut, le secret de la longévité ?

·2 min de lecture
L’OMS encourage à choisir du sel iodé, c’est-à-dire "enrichi" en iode afin d’optimiser les fonctions mentales.

Des chercheurs ont analysé l'effet du chlorure de potassium utilisé en replacement du chlorure de sodium.

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) recommande aux adultes de consommer moins de cinq grammes de sel par jour (soit moins d’une cuillère à café). Au quotidien, la majorité de la population explose cette indication avec des quantités de sel allant de neuf à 12 grammes. L’OMS encourage également à choisir du sel iodé, c’est-à-dire "enrichi" en iode afin d’optimiser les fonctions mentales.

Selon une large étude menée en Chine, remplacer le sel par un substitut à faible teneur en sodium permettrait de prévenir l’apparition des accidents vasculaires cérébraux chez les patients souffrant, notamment, d’hypertension artérielle. Ces conclusions ont été publiées dans le New England Journal of Medicine.

VIDÉO - Carnet de Santé - Dr Christian Recchia : "Le sel peut être notre allié, mais il peut être aussi notre pire ennemi"

Remplacer par du chlorure de potassium

Un apport élevé en sodium et un faible apport en potassium sont associés à une pression artérielle élevée et à un risque accru de maladie cardiovasculaire et de décès prématuré. Les experts ont constaté que les substituts du sel avaient permis d’abaisser la tension artérielle. Ces différents produits remplacent une partie du chlorure de sodium par du chlorure de potassium.

Cette étude a comparé l'effet d'un substitut de sel réduit en sodium sur les accidents vasculaires cérébraux, les événements cardiovasculaires, la mortalité et l'hyperkaliémie clinique. Tous les participants à cette étude étaient des adultes ayant déjà subi un AVC ou âgés de 60 ans et plus avec une pression artérielle mal contrôlée. Cet essai a été mené dans 600 villages des zones rurales de cinq provinces chinoises pour un total de 20 995 participants. Si les participants témoins ont continué leurs habitudes de cuisine, les autres ont reçu un substitut de sel.

VIDÉO - Carnet de Santé - Dr Christian Recchia : "30% des personnes souffrant d'hypertension l'ignorent. C'est dramatique"

Changer les habitudes

Le risque d'accident vasculaire cérébral a été réduit avec le sel de remplacement par rapport au sel ordinaire. De plus, les événements cardiovasculaires majeurs (accident vasculaire cérébral non mortel, syndrome coronarien aigu non mortel, décès vasculaire) ont été réduits avec le substitut de sel tout comme la mortalité totale.

Le chercheur principal, le professeur Bruce Neal du George Institute for Global Health, à Sydney, en Australie, a déclaré : "Cette étude fournit des preuves claires d'une intervention qui pourrait être entreprise très rapidement à très faible coût. Une récente étude de modélisation réalisée pour la Chine prévoyait que 365 000 accidents vasculaires cérébraux et 461 000 décès prématurés pourraient être évités chaque année en Chine si le substitut de sel s'avérait efficace. La substitution du sel pourrait être utilisée par des milliards d'autres avec des avantages encore plus importants". Avant de conclure : "Le résultat de l'essai est particulièrement excitant parce que la substitution du sel est l'un des rares moyens pratiques d'obtenir des changements dans la consommation de sel des gens".

VIDÉO - Carnet de Santé - Dr Christian Recchia : "Ces quatre points vont vous sauver des maladies cardiovasculaires"

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles