Remise en liberté, inéligibilité, confusion des peines... Ce qui attend les époux Balkany après leurs nouvelles condamnations

Violaine Jaussent

Elle a pris connaissance de sa condamnation, chancelante mais debout, à la barre, soutenue par son fils. L'édile de Levallois-Perret (Hauts-de-Seine), Isabelle Balkany, a été condamnée, vendredi 18 octobre, pour "blanchiment aggravé de fraude fiscale" à quatre ans de prison ferme, sans incarcération immédiate, par la 32e chambre du tribunal correctionnel de Paris. Son mari, Patrick Balkany, a lui été condamné à cinq ans d'emprisonnement assortis d'un nouveau mandat de dépôt.

Il a appris la nouvelle depuis la prison de la Santé, où il est incarcéré depuis le 13 septembre après une première condamnation à quatre ans de prison, cette fois dans le volet visant la fraude fiscale. Ayant refusé dans la matinée d'être extrait de sa cellule, Patrick Balkany n'était pas présent à l'énoncé du jugement. En revanche, la justice a écarté tout "pacte de corruption" et les a donc relaxés pour ce délit.

Alors que les avocats des époux Balkany ont annoncé, dans la foulée, qu'ils feraient appel de ces décisions, franceinfo donne des éléments de réponse aux questions qui se posent après ces nouvelles condamnations.

Patrick Balkany va-t-il rester en prison ?

Après sa condamnation pour fraude fiscale, le 13 septembre, les avocats de Patrick Balkany avaient immédiatement interjetté appel et déposé une demande de remise en liberté. Cette demande sera examinée mardi 22 octobre par la (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi