Remboursement des consultations psychologiques : les psychologues sont "partiellement satisfaits", mais gardent "des réticences"

franceinfo
·1 min de lecture

La Fédération française de l'assurance (FFA) a annoncé lundi 22 mars la mise en place d'un remboursement de quatre consultations psychologiques jusqu'à la fin de l'année, dans la limite de 60 euros par séance, sur prescription médicale, afin de mieux prendre en compte la dimension psychologique de la situation sanitaire.

"Nous sommes partiellement satisfaits" de cette prise en charge qui prend en compte "à la fois la prévention et la dimension sociale", a réagi mardi 23 mars sur franceinfo Patrick-Ange Raoult, secrétaire général du Syndicat national des psychologues (SNP), maître de conférences en psychologie clinique.

La prescription vue comme "une entrave"

"Quatre séances, ça peut paraître court, mais je pense que c'est déjà une ouverture à ce titre-là", estime Patrick-Ange Raoult. Mais il garde "des réticences" en ce qui concerne "la prescription médicale". Selon lui, cela "ralentit un peu les démarches quand ça devient une obligation. L'accès direct est beaucoup plus souhaitable à ce titre-là". Il affirme également "qu'en tant que psychologue, on juge depuis longtemps qu'on est suffisamment spécialistes dans cette discipline pour savoir ce qui est pertinent au niveau des interventions". Il estime donc que "l'intervention médicale préalable n'est absolument pas une nécessité" mais plutôt "une entrave". Les psychologues avaient "négocié un petit changement de terminologie et de pratique" afin de ne "plus être dans un lien de prescription et de subordination, mais d'être (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi