"Elle est remboursée par la Sécu", le journaliste Mathieu Lartot se confie sur le prix de sa prothèse

Depuis 2009, Mathieu Lartot incarne la voix du XV de France lors du Tournoi des Six Nations, mais une récidive de son cancer du genou a mis son parcours en suspens en avril dernier. Dans une interview accordée au journal L'Équipe jeudi 31 août, le journaliste sportif partage les détails de sa bataille contre la maladie, mais s’autorise aussi des réflexions sur le système de santé français, “dont on peut être fier”, mais qui a aussi son lot “d’injustices”.

Alors qu’il se trouvait à Rome pour le Tournoi des Six Nations au mois de février, le commentateur comprend que son cancer récidive. “Je ne pouvais plus marcher”, raconte-t-il, éprouvé. “J'ai vécu sous anti-inflammatoires durant toute la compétition.” Malgré la douleur, Mathieu Lartot n'a pas envisagé un instant de se retirer de ses fonctions. “Évidemment, personne n'est irremplaçable, dit-il, mais ça ne m'est pas venu à l'esprit une seule seconde de m'arrêter.” Aujourd’hui, le journaliste se demande s’il n’a pas “fait le con” à Rome, plongé dans le Tournoi corps et âmes, “comme dans le tambour d’une machine à laver”, quitte à négliger sa santé.

De retour en France, la sentence tombe : la situation est grave, constate Alexis Savigny, le médecin du Stade de France. Il faut prendre rendez-vous avec un chirurgien immédiatement. C’est en fait avec une chirurgienne que Mathieu Lartot prend rendez-vous dès le lendemain matin. “Quand je me suis retrouvé dans son bureau, avec ma femme, j'ai tout de suite compris.” Il fallait amputer. (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite