Démission, remaniement, investiture: ce que l'on sait sur le calendrier du gouvernement jusqu'au 13 mai

Le Premier ministre Jean Castex sortant de l'Elysée après le Conseil des ministres, Paris, le 13 avril 2022 - Alain JOCARD © 2019 AFP

Surprise du côté de l'exécutif. Le Conseil des ministres qui s'est exceptionnellement déroulé ce jeudi ne sera finalement pas le dernier du gouvernement de Jean Castex.

"Il ne s'agissait pas du dernier Conseil des ministres du premier quinquennat d'Emmanuel Macron". Gabriel Attal a fait savoir ce jeudi que les remerciements publics du président de la République à son Premier ministre n'auraient pas lieu cette semaine.

"Le gouvernement est à sa tâche pour continuer a prendre les décisions nécessaires [...] sur tous les dossiers d'actualité pour le pays", a assuré le porte-parole du gouvernement lors de sa conférence de presse à l'issue du Conseil, rappelant que le premier quinquennat d'Emmanuel Macron s'achevait le 13 mai à minuit.

Une annonce qui survient alors que de nombreux éléments laissaient à penser qu'il s'agissait de la dernière réunion de l'actuel gouvernement: ministres réunis au grand complet, cour de l'Élysée exceptionnellement ouverte pour l'arrivée des ministres, déjeuner à l'issue dudit Conseil... Même la ministre de la Culture Roselyne Bachelot a immortalisé cette journée en photgraphiant les journalistes depuis le perron de l'Élysée.

"On a fait du bon boulot dans cette équipe et on va se quitter avec la satisfaction d'avoir accompli des choses importantes en particulier dans le domaine de la Culture", a-t-elle même confié ce jeudi matin sur LCI.

"On était tous étonnés"

Les déclarations du président devant ses équipes ont donc surpris plus d'un membre du gouvernement: "quand le Président nous a dit que ce n'était pas le dernier, on était tous étonnés. Il a bien insisté sur le fait qu'on devait rester sur le pont et suivre nos dossiers", a raconté une participante à BFMTV.

"Tout le monde était rassemblé car c'est le premier Conseil des ministres post-élection. C'est aussi une victoire collective, celle du gouvernement", tente-t-on d'expliquer dans l'entourage du président pour justifier la tenue d'un Conseil exceptionnel.

"Ça va encore durer deux semaines ce bordel"

Il y aura donc un nouveau Conseil des ministres de cette équipe Castex la semaine prochaine, "voire deux", confie un conseiller de l'exécutif. "ça va encore durer deux semaines ce bordel", souffle la même source. Un Conseil des ministres de l'énergie européen, "auquel participera évidemment Barbara Pompili (ministre de la Transition écologique, NDLR)" est prévu lundi.

Le président réélu voudrait ainsi faire coïncider les futures nominations au sein du gouvernement au lancement de la campagne des législatives. "Il veut une équipe de combat pour ce scrutin", a assuré un ministre à BFMTV. Et si le nom du ou de la futur(e) locataire de Matignon n'est toujours pas connu, Emmanuel Macron a fait savoir mercredi qu'il s'agirait de quelqu'un "attaché à la question sociale, à la question environnementale et à la question productive".

Dans le même temps, une date circule pour la cérémonie de ré-investiture d'Emmanuel Macron à la présidence de la République: le 8 mai. Le lancement du second quinquennat du président coïnciderait alors avec les commémorations de la Victoire du 8 mai 1945 face à l'Allemagne nazie.

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - Législatives: Zemmour joue sa survie - 26/04

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles