Relogement, calendrier… Quatre questions sur l'évacuation de deux campements de migrants dans le nord de Paris

franceinfo avec AFP

Au lendemain des annonces de l'exécutif sur l'immigration, les deux campements de migrants installés porte de la Chapelle, à la frontière entre le nord de Paris et la Seine-Saint-Denis, ont été évacués, jeudi 7 novembre dès 6 heures. La veille, le ministre de l'Intérieur, Christophe Castaner, avait promis de faire évacuer ces camps "avant la fin de l'année". Près de 600 policiers ont été mobilisés lors de cette opération conjointe de la préfecture de police de Paris et de la préfecture de la région Ile-de-France. Le démantèlement a pris fin en début de matinée.

Pourquoi l'évacuation a-t-elle eu lieu jeudi ? Les migrants vont-ils être relogés ? Franceinfo répond à quatre questions sur cette opération.


1Combien de migrants ont été évacués ?

Le préfet de police de Paris, Didier Lallement, a annoncé que "1 606 personnes ont été évacuées" des campements de la porte de la Chapelle, affirmant également que "le site est maintenant libéré". Parmi elles, environ un quart se trouvait à Saint-Denis, précise la préfecture de police. Il s'agit "principalement de migrants originaires de l'Afrique subsaharienne, mais également provenant du Moyen-Orient", a ajouté le préfet. De nombreuses familles avec enfants figurent parmi les personnes évacuées.

Selon Dominique Versini, adjointe à la maire (PS) de Paris chargée de l'accueil des réfugiés, environ 800 des 1 300 (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi