Religion : qui sont les orthodoxes en France ?

·1 min de lecture

Un mois après les catholiques et les protestants, les orthodoxes célèbrent à leur tour la fête de Pâques. L'occasion de se pencher sur une branche du christianisme souvent méconnue en France, par rapport au catholicisme et au protestantisme. Invité d'Europe 1 dimanche, l'historien et théologien Jean-François Colosimo revient sur la place de cette Église, qui s'est installée dans notre pays au fil des migrations du 20e siècle. 

D'où viennent-ils ? 

Ces chrétiens orthodoxes sont "des gens issus de diasporas, des immigrés", rappelle Jean-François Colosimo. D'ailleurs, "jusqu'aux grandes vagues migratoires de la fin du 19e siècle et du début du 20e siècle, il n'y avait pas d'orthodoxie" en France. Et cette diaspora s'est formée tout au long du 20e siècle, d'abord avec "des Russes qui ont fui la révolution de 1917, des Grecs expulsés d'Asie mineure", puis "des Serbes qui ont fui Tito". 

>>Retrouvez le journal de la mi-journée week-end en podcast et en replay ici

Puis, après 1989 et la chute du mur de Berlin, sont arrivés "des Roumains, des Ukrainiens, d'autres Russes", ajoute le spécialiste, avant que les différents conflits au Proche-Orient n'entrainent de nouvelles migrations de Libanais, de Syriens, de Palestiniens, etc. Chez les chrétiens d'Orient, aujourd'hui, "de nouvelles vagues arrivent avec des Coptes d'Égypte, des Syriaques, des Assyriens, des Maronites du Liban", précise encore Jean-François Colosimo. 

Ces populations venues d'Orient "sont toutes arrivées en Franc...


Lire la suite sur Europe1