Religieux français enlevés en Haïti : une enquête ouverte à Paris

·1 min de lecture

Une enquête a été ouverte à Paris lundi pour "enlèvement et séquestration en bande organisée" après le kidnapping de deux ressortissants français parmi sept religieux catholiques dimanche en Haïti, a indiqué le parquet. L'enquête a été confiée à l'Office central de lutte contre le crime organisé (OCLCO), a précisé le parquet de Paris, compétent pour des crimes commis à l'étranger envers des citoyens français. 

Les ravisseurs ont réclamé une rançon d'un million d'euros en échange de la libération du groupe, kidnappé dimanche dans la matinée à la Croix-des-Bouquets, près de Port-au-Prince, capitale de ce pays pauvre des Caraïbes en proie à une forte insécurité.

Un gang soupçonné par les forces de l'ordre

Les deux Français sont originaires de l'ouest de la France : la religieuse du département de la Mayenne et le prêtre, qui vit en Haïti depuis plus de trente ans, de l'Ille-et-Vilaine. "Le centre de crise et de soutien du ministère ainsi que notre ambassade en Haïti sont pleinement mobilisés, en relation étroite avec les autorités locales", a indiqué le ministère des Affaires étrangères, confirmant l'enlèvement des deux Français.

 

>> LIRE AUSSI - "Pas de raisons pour cet enlèvement", estime un proche des Français kidnappés

Les sept religieux - quatre prêtres et une religieuse haïtiens ainsi que les deux Français - se rendaient "à l'installation d'un nouveau curé", a expliqué le père Loudger Mazile. La police soupçonne un gang armé - baptisé "400 Mawozo" - actif dans le sect...


Lire la suite sur Europe1