Comment relever nos plats avec le piment d'Espelette ?

·1 min de lecture

Si à l'origine le piment d'Espelette a été inventé pour remplacer le poivre (véritable luxe à l'époque), il faut avouer que son goût un peu relevé en refroidit plus d'un. Assaisonner c'est bien, mais savoir accommoder la petite corne rouge avec la cuisine du quotidien, c'est mieux. Pour cela, Laurent Mariotte a demandé des conseils à Vincent Darritchon, producteur de La Maison du piment au Pays-Basque, dans l'émission La table des bons vivants.  

Bien choisir son piment

"Un bon piment d'Espelette est plutôt chaud comme un bon vin", explique Vincent Darritchon. "Il permet de tirer les saveurs du plat pour qu'elles restent longtemps en bouche." De quoi rassurer les moins téméraires d'entre nous. "Le piment d'Espelette, contrairement à d'autres piments, n'est pas là pour agresser le palais, on ne retrouve pas ce côté 'coups d'aiguilles' quand on le déguste." Cela est dû à la maturation, poussée à son paroxysme, qui permet d'obtenir un piment bien mûr, bien sucré et beaucoup plus doux qu'un piment plus jeune. Pour cela, on se fie à la couleur, on choisit un piment bien rouge, voire bordeaux. 

>> Retrouvez La Table des bons vivants en podcast et en replay ici 

Entrée, plat, dessert : le piment dans tous ses états 

"Vincent Darritchon réalise du gros sel au piment d'Espelette pour assaisonner simplement les plats", précise Laurent Mariotte. "Vous trouverez aussi du piment d'Espelette aux aromates ou bien encore en gelée." Des solutions simples pour aromatiser une vinaigrette, ...


Lire la suite sur Europe1