Relations entre Bruxelles et Washington : les cinq sujets qui coincent

·1 min de lecture

Le sommet UE/Etats-Unis qui réunit mardi 15 juin à Bruxelles le président américain Joe Biden et les deux têtes des institutions européennes, Charles Michel et Ursula von der Leyen, doit favoriser la résolution des différends bilatéraux. Tour d'horizon des principaux points de friction.

C'est un des plus vieux conflits opposant Bruxelles et Washington. Depuis 17 ans, l'Union européenne et les Etats-Unis s'affrontent devant l'Organisation mondiale du commerce (OMC) sur les subventions illégales accordées aux avionneurs Airbus et Boeing. Les deux blocs avaient annoncé une trêve début mars et suspendu pour quatre mois les droits de douane qu'ils s'infligent mutuellement. Ils espèrent décrocher un accord d'ici au 11 juillet. Sous l'administration Trump, Washington avait été autorisé à imposer des taxes sur près de 7,5 milliards de dollars de biens et services européens importés chaque année, à hauteur de 25% pour les vins et spiritueux et de 15% pour les avions Airbus. Un an plus tard, l'OMC avait autorisé Bruxelles à taxer 4 milliards de dollars d'importations américaines.

L'Union européenne tente d'obtenir un engagement des Etats-Unis à régler avant le 1er décembre le conflit commercial sur l'acier et l'aluminium qui empoisonne leur relation bilatérale depuis trois ans. Depuis une décision de Donald Trump en juin 2018, les Américains imposent des taxes de 25% sur les importations européennes d'acier et de 10% sur celles d'aluminium. L'UE a répliqué en taxant les motos Harley-Davidson, (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Brexit : un accord commercial trouvé entre le Royaume-Uni et l'Australie
Entre la Russie et les États-Unis, les relations sont au point mort
Le gouvernement veut-il en finir avec l’accession à la propriété ? Le piège du remariage pour les retraités veufs... Le flash éco du jour
Des profs d’éco et les "atterrés" trouvent un sujet du Bac trop "orienté"
Vaccins : pour l'OMS, les promesses du G7 ne sont pas suffisantes

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles