Relations avec la Russie: Trump s'en prend au Congrès

Le président américain Donald Trump a reproché jeudi aux élus du Congrès d'avoir abaissé les relations avec la Russie à un niveau "historiquement bas et dangereux". /Photo prise le 31 juillet 2017/REUTERS/Joshua Roberts (Reuters)
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Donald Trump
    Donald Trump
    Président des États-Unis de 2017 à 2021

WASHINGTON (Reuters) - Le président américain Donald Trump a reproché jeudi aux élus du Congrès d'avoir abaissé les relations avec la Russie à un niveau "historiquement bas et dangereux". "Notre relation avec la Russie est à un plus bas historique et très dangereux. Vous pouvez remercier le Congrès, ces mêmes personnes qui ne sont même pas capables de nous donner une réforme de la santé !", a-t-il tweeté en faisant allusion à l'échec la semaine dernière au Sénat d'une loi censée modifier la réforme de l'assurance-maladie. Trump a promulgué mercredi, à contrecoeur, une loi d'initiative parlementaire imposant de nouvelles sanctions économiques à la Russie mais s'en est pris à un texte qu'il juge "imparfait". Parce que le texte avait été voté à la quasi-unanimité (98 voix contre deux au Sénat, et 419 voix contre trois à la Chambre des représentants), signe d'une adhésion dépassant les clivages politiques, le Congrès aurait pu aisément passer outre un éventuel veto présidentiel. En Russie, le Premier ministre Dmitri Medvedev a estimé mercredi soir que ces sanctions étaient équivalentes à une "guerre commerciale totale". Il a également déclaré que l'initiative du Congrès américain apportait la démonstration de la "totale impuissance" de l'administration Trump. (Bureau de Washington; Henri-Pierre André pour le service français)

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles