"Si la relation entre la police et la population se dégrade durablement, alors on a des inquiétudes très fortes à avoir sur notre État de droit", prévient la Licra

franceinfo

"Si la relation entre la police et la population se dégrade durablement, alors on a des inquiétudes très fortes à avoir sur notre respiration démocratique et notre État de droit", a affirmé lundi 8 juin sur franceinfo Stéphane Nivet, délégué général de la Licra. Plus tôt dans la journée, le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner a affirmé vouloir une tolérance zéro face au racisme dans la police. Il a présenté des mesures pour améliorer la déontologie policière. Le ministre compte notamment sur la formation continue des fonctionnaires de police en partenariat avec la Ligue internationale contre le racisme et l'antisémitisme (Licra).

Avec les formations dispensées aux forces de l'ordre, la Licra insiste sur "l'exemplarité" dont doivent faire preuve les policiers afin d'"incarner les valeurs de la République". Stéphane Nivet relève également "une inquiétude" des fonctionnaires de police "liée à la très forte cicatrice, la plaie béante qui existe dans la relation police-population".

franceinfo : De quelle manière allez-vous travailler avec le ministère de l'Intérieur sur ces sujets ?

On a des habitudes de travail qui ont une dizaine d'années maintenant avec le ministère de l'Intérieur. On (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi