Relance : la réforme des retraites apparaît dans le plan transmis à Bruxelles, mais sans calendrier

·2 min de lecture
PARIS: Weekly Cabinet Meeting - Outgoing.
PARIS: Weekly Cabinet Meeting - Outgoing.

Le Parlement a souhaité « ne pas être tenu à l’écart » du plan national de relance et de résilience, selon les mots de Claude Raynal, le président (PS) de la commission des finances du Sénat. Celle-ci a auditionné ce 27 avril, dans la soirée, le ministre des Comptes publics, Olivier Dussopt, sur cet épais document de 700 pages qui sera envoyé le lendemain à la Commission européenne. Bruno Le Maire s’est expliqué devant les députés une heure auparavant.

Le document détaille comment la France compte utiliser les 40 milliards qui seront versés progressivement par l’Union européenne pour la relance économique, et qui viendront le financer le plan de relance français de 100 milliards, adopté fin 2020. L’Union européenne devra donner son accord sur chaque plan national de relance et de résilience (PNRR), et vérifier qu’ils coïncident avec la stratégie européenne – la croissance verte et numérique – mais aussi avec les attentes en matière de réformes structurelles.

Dans les grandes lignes, le PNRR se calque sur les priorités de France Relance. Selon Olivier Dussopt, plus de la moitié (50,9 %) du financement sollicité auprès de l’Union européenne sera fléché vers la transition écologique et les investissements verts, là où un minimum de 37 % était exigé. Un quart (10 milliards d’euros) de l’enveloppe européenne financera la transition numérique, là aussi plus que les 20 % minimum attendus. Le reste des engagements finance des investissements en faveur de la cohésion sociale et territoriale, et de la compétitivité des entreprises.

Le document intègre aussi un certain nombre de réformes structurelles, destinées à rassurer les Etats qui contribuent le plus au pot commun européen. La distribution du plan de relance européen varie suivant la perte de PIB. Pour Olivier Dussopt, ces réformes « visent à améliorer la résilience de notre économie et améliorer notre potentiel de croissance ».

La réforme des retraites évoquée, « sans qu’elle (...) Lire la suite sur Public Sénat

Une proposition de loi socialiste pour ouvrir le droit au RSA dès 18 ans

Distribution des professions de foi : « Un fiasco annoncé » pour la commission d’enquête du Sénat

Tensions à la Cour de Cassation avec Dupond-Moretti : « François Molins a exprimé une position constante qui n’est pas en soi choquante », rapporte François-Noël Buffet

Les internes et les jeunes médecins dénoncent devant le Sénat « une maltraitance institutionnalisée » à l’hôpital

Pas d’accord sur le passe vaccinal : « Le texte sorti du Sénat était un peu au rabais », estime Marlène Schiappa

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles