Le relais de la flamme olympique à Tokyo se fera pour partie sans public

·1 min de lecture
LE RELAIS DE LA FLAMME OLYMPIQUE À TOKYO SE FERA POUR PARTIE SANS PUBLIC

TOKYO (Reuters) - Le relais de la flamme olympique, prévu du 9 au 23 juillet à Tokyo avant la cérémonie d'ouverture des Jeux olympiques d'été, se déroulera pour partie sans spectateurs et en dehors des voies publiques, ont annoncé mardi les autorités locales face à une reprise des cas de contamination au COVID-19.

Cette décision vaut pour la première partie du relais, du 9 au 18 juillet.

Les autorités de Tokyo se prononceront ultérieurement sur les modalités de la suite du relais dans la capitale, en fonction de la situation sanitaire, ont-elles précisé.

Le Japon, qui émerge d'une quatrième vague d’infections due au coronavirus, n'a pas connu les flambées virales observées ailleurs, mais à l'approche des JO, des experts redoutent une recrudescence des contaminations à Tokyo avec la propagation de variants hautement contagieux.

L'état d'urgence à Tokyo avait été levé le 20 juin, ainsi que dans huit autres préfectures, en raison d'un recul des cas et d'une accélération des vaccinations.

Mardi, Tokyo a enregistré 476 nouveaux cas de COVID-19, soit un dixième jour de hausse consécutif.

(Reportage Linda Sieg, Daniel Leussink et Kiyoshi Takenaka, version française Laura Marchioro, édité par Sophie Louet)

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles