Relâcher des poissons rouges dans la nature serait dangereux

Dans certains cas, les petits poissons rouges peuvent se métamorphoser et s'allonger de plusieurs dizaines de centimètres. (illustration)
Dans certains cas, les petits poissons rouges peuvent se métamorphoser et s'allonger de plusieurs dizaines de centimètres. (illustration)

Passé le confinement, vous songez peut-être à abandonner votre poisson rouge en le relâchant dans une rivière près de chez vous. Il est préférable de s'abstenir. Selon une recherche scientifique, relayée par le quotidien anglaisThe Guardian, ces petits animaux qui nous paraissent très gentils le seraient bien moins une fois dans la nature. « Non seulement ils sont nombreux, mais en plus ils combinent des appétits insatiables et un comportement audacieux », face aux espaces pouvant leur faire de la concurrence, explique James Dickey, l'un des auteurs de l'étude.

En cause, selon les scientifiques, la très grande capacité d'adaptation des poissons rouges. En effet, contrairement à d'autres espèces d'animaux domestiquées, ces poissons résistent très bien une fois en milieu naturel. « Alors que les climats du nord de l'Europe sont souvent un obstacle à la survie de ces espèces à l'état sauvage, les poissons rouges sont connus pour être tolérants à de telles conditions et pourraient constituer une menace réelle pour la biodiversité des rivières et des lacs », détaille l'universitaire dans les colonnes du journal anglais.

Les individus se nourrissent, en effet, de ressources dont dépendent directement d'autres espèces, déstabilisant ainsi toute la chaîne alimentaire. L'adaptation des poissons rouges est telle qu'ils peuvent même se métamorphoser après avoir été relâchés. Aux États-Unis, certains spécimens peuvent atteindre les trente centimètres de long.

À LIRE AUSS [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles